Shape3 Shape1

L'AUBERGE du PAS de l'ALLIER

allier-cadastre

L'ouverture de la route des Grands Goulets en 1854 a sonné le glas du Pas de l'Allier comme principal chemin  reliant la montagne à la plaine. L'auberge qui accueillait les voyageurs a disparu également. Il en reste des ruines dont le plan correspond bien à celui reporté sur le cadastre de 1830.

Y aller?
Depuis le pas de l'Allier revenir sur ses pas et prendre sur une centaine de mètres le large chemin qui descend vers le sud et par lequel va se poursuivre la balade.

Les ruines sont sur la droite, un peu à l'écart du chemin.

auberge-allier

Christian Watremez a fait revivre cette auberge dans son roman "Les Grands Goulets" (2008, éd. La Mirandole) dont voici un extrait :


" En venant de Die vous n'avez parcouru que le plus facile ! Vous allez pouvoir vous en rendre compte après l'auberge où nous devons retrouver les autres.


- Une auberge ?"


Ils arrivaient dans une clairière où ils trouvèrent une batisse imposante, trapue, aux murs épais d'un bon mètre, qui s'ouvrait au sud-est.


" Vous êtes surpris, hein docteur!


- Oui, je ..."

Vingt mètres de long par huit de large, évalua Antoine au jugé :


" C'est incroyable ici !


-  Plus de quatre vingts mulets par jour à la belle saison, plus les voyageurs et les gens du pays qui descendent et remontent pour affaires. Diable, ça fait du passage !

 - Quatre vingts mulets, mais pour quoi faire ?

- Pour le charbon de bois mon gars, essentiellement pour le charbon de bois, mais aussi pour nos besoins... "

Texte

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com