Shape2

Réintroduit en Vercors en plusieurs étapes, le bouquetin est maintenant abondant sur les Hauts Plateaux, notamment au Grand Veymont.

Il peut aussi être facilement observé sur tout le pourtour des falaises ceinturant les communes de St Julien et  de St Martin.


C'est un animal peu farouche qui se laisse facilement approcher par l'homme.  En forêt et en taillis, il évolue toujours à proximité des escarpements rocheux.

Shape3

La caractéristique principale du bouquetin réside bien entendu dans ses cornes arquées très imposantes, qui peuvent chez le mâle dépasser un mètre et peser plus de 5 kg la paire.

La couleur de son pelage change avec la saison. Les poils courts et clairs de l'été tombent à l'automne et sont remplacés par une fourrure plus épaisse et très foncée. La couleur de l'étagne (la femelle bouquetin) est toujours plus claire que celle du mâle.


C'est un herbivore broutant avec délice les herbes des prairies et des pelouses naturelles, mais aussi les genévriers, les bourgeons et les chatons des noisetiers, ...  En hiver il doit souvent se contenter de mousses et de lichens. Comme le chamois, c'est un animal très sobre se contentant de la rosée du matin.

Shape4

Pendant la période de rut, de début décembre à la mi-janvier, mâles et femelles se regroupent en troupeaux pouvant atteindre plusieurs dizaines d'individus, rassemblés autour d'un mâle dominant qui a acquis son statut après des combats sonores mais rarement violents. L'étagne donne naissance à un seul cabri qui la suivra une année entière.

Le BOUQUETIN

P1130335 bouquetin-allier004 P1110626-a IMG_3154-a

Texte

P1130356-a Shape1
Shape6
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com