Shape1 Shape2 Shape3

Ses cornes en forme de crochet donnent au chamois une silhouette caractéristique qui le distingue de la chèvre à laquelle il ressemble beaucoup.

La couleur de la robe du chamois varie avec la saison : foncée en hiver pour mieux capter les rayons du soleil, elle s'éclaircit en été. Le mâle possède une crinière dorsale, qui permet de déterminer de loin le sexe de l'animal. Chez la femelle l'angle du crochet est bien ouvert et fournit un autre critère permettant de la distinguer du mâle.


Le chamois est un animal essentiellement diurne qui peut être observé aussi bien dans  la zone forestière que dans les alpages vers lesquels la pression de l'homme l'a repoussé. Il affectionne tout particulièrement les pentes rocheuses escarpées et les falaises. En Vercors, on peut l'observer entre 500 m et plus de 2000 m d'altitude. Il est régulièrement observé dans les falaises de l'Allier, même en hiver car ses sabots munis d'une membrane faisant office de "raquette" lui permettent de se déplacer assez facilement dans la neige.

Le chamois ne boit pas d'eau, se contentant de la rosée et de l'eau contenue dans les plantes dont il se nourrit : bourgeons de jeunes hêtres, genévriers, serpolet, callune, lierres, voire écorces de conifères, mousses et lichens.

Au printemps, la harde peut descendre très bas dans la vallée pour profiter de la nouvelle herbe des prairies. Une harde de plusieurs dizaines d'animaux est ainsi régulièrement observée sous le lacet sud de la route des Grands Goulets, visible depuis le Pas de l'Allier.

La période de rut du chamois débute à la fin du mois d'octobre et se termine vers la fin du mois de décembre. La mise bas a lieu fin mai début juin, époque à laquelle la femelle se sépare, souvent "manu militari", de son cabri de l'année précédente. Le cabri nouveau-né passera toute sa première année avec sa mère.

Le CHAMOIS

P1020930-a chamois1

Texte

P1100168-a Shape4
Shape6
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com